19/05/2011

Discographie (8) : Babylon by bus

 

babylon bb.jpg

Ce double album live est un flamboyant témoignage de la tournée mondiale de 1978 mais surtout un des plus grands double live de l'histoire du rock. Rock est vraiment l'impression que Marley souhaite laisser à l'auditeur au terme de l'écoute de cet enregistrement réalisé à Paris (et à Paris uniquement contrairement à ce qui est écrit sur la pochette de l'album). Ce ton, il l'obtient grâce aux choix des titres et aux solos de guitares (magistraux) d'Al Anderson mis en avant au mixage. Babylon by bus est, vous l'avez compris, un indispensable de cette période bénie que fut la décennie 70 marquée par l'empreinte de Bob Marley. Ca groove (Positive vibration, Stir it up), ça chante (Is this love, Jammin') et ça rock (Punky reggae party, Get up, stand up, Lively up yourself). Trois ans seulement après le déjà fameux Live ! Marley s'impose définitivement comme un des géants de la scène mondiale. Babylon by bus devient dès sa sortie un disque live culte comme le Seconds out de Genesis ou Welcome back my friends d'ELP qu'on retrouve dans toutes les chambres d'étudiants.

Point commun avec le Physical Graffiti de Led Zeppelin, la pochette de Babylon by bus est découpée : représentant l'avant et l'arrière d'un bus américain sur la page une et quatre, elle permet de voir à l'intérieur des photos live que le propriétaire du disque peut varier. Pourquoi Babylon by bus ? Parce que Babylone, c'est la terre des blancs (parallélisme avec l'ancien testament) que Marley et les Wailers parcourent en bus pour aller de concert en concert. Mais aussi parce que ce titre a été trouvé par un journaliste britannique dont le bus affrété pour la presse est tombé en panne sur le chemin de Stafford lui faisant manquer le show des Wailers.

Pour la grande histoire, c'est en avril 1978 qu'a lieu le One love peace concert au stade national de Kingston. C'est là que Bob Marley a réuni sur scène juste derrière lui Michael Manley et Edward Seaga, les deux leaders politiques à l'origine des violences de rue dont Kingston souffrait depuis des années et dont Bob Marley fut lui-même victime en décembre 1976. Leur poignée de main est entrée dans l'histoire de la Jamaïque, encrant par là-même Bob Marley dans la légende du pays.

Brice Depasse 

 

Bob Marley and The Wailers : Babylon by bus (Island / novembre 1978)

 

Face A

Positive Vibration (Bob Marley, crédité Vincent Ford) - 5:48

Punky Reggae Party (Marley/Perry) - 5:52

Exodus (Bob Marley) - 7:38 

Face B

Stir It Up (Bob Marley) - 5:20

Rat race (Bob Marley, crédité Rita Marley) - 3:37

Concrete Jungle (Bob Marley) - 5:38

Kinky Reggae (Bob Marley) - 4:50

Face C

Lively Up Yourself (Bob Marley) - 6:19

Rebel music (Bob Marley, crédité Aston Barrett/Hugh Peart) - 5:22

War/No more trouble (Bob Marley, crédité Alan Cole/Carlton Barrett/Bob Marley) - 5:30

Face D

Is This Love (Bob Marley) - 7:33

The Heathen (Bob Marley) - 5:30

Jamming (Bob Marley) - 4:39

 

The Wailers en 1978

 

Voix, guitare - Bob Marley

Voix - I Threes (Rita Marley,  Judy Mowatt, Marcia Griffiths)

Basse - Aston "Family Man" Barrett

Batterie - Carlton "Carlie" Barrett

Guitare - Junior Marvin, Al Anderson

Clavier - Tyrone Downie,  Earl "Wya" Lindo

Percussions - Alvin "Seeco" Patterson

   Commentaires (0)   |     |      Facebook

04/05/2011

Discographie (4): Live!

LIVE!.jpg

 Premier très grand succès pour Bob Marley, cet album a été enregistré sur un coup de tête.

Assurant la première partie de George Harrison au Lyceum Ballroom de Londres du 17 au 19 juillet 1975, Bob Marley et ses Wailers font un malheur. Chris Blackwell, le patron de Island, est tellement impressionné par leur prestation qu'il commande sur le champ le Rolling Stones Mobile et enregistre les deux soirs suivants ce qui sera considéré comme un des meilleurs Live de l'histoire du rock.

Le monde entier découvre avec ce nouvel album, le répertoire de l'auteur du tube de Clapton "I shot the sheriff" que Marley lui-même a réarrangé façon Clapton.

Trente-cinq ans après sa sortie, "Live !" reste un des disques les plus rock du répertoire de Marley.

 

Brice Depasse

 

 Bob Marley and the Wailers : Live! (Island / Décembre 1975)

 

Face A:

Trenchtown Rock (Marley) - 4:23

Burnin' and Lootin' (Marley) - 5:11

Them Belly Full (But We Hungry) (Marley, crédité Lecon Cogill/Carlton Barrett) - 4:36

Lively Up Yourself (Marley) - 4:33

Face B

No Woman, No cry (Marley, crédité Vincent Ford) - 7:07

I shot the sheriff(Marley) - 5:18

Get up, Stand up (Marley/Tosh) - 6:32

Bonus CD

Kinky reggae (Bob Marley) - 7:35


Les Wailers en 1975

 

Voix guitare - Bob Marley

Voix - Rita Marley, Judy Mowatt

Basse - Aston "Family Man" Barett

Batterie - Carlton "Carlie"

Guitare - Al Anderson

Clavier - Tyrone Downie

Harmonica - Lee Jaffe

Percussions - Alvin "Seeco" Patterson

12:08 Écrit par Brice Depasse dans Sur les traces de Bob Marley | Tags : bob marley, wailers, discography, discographie, disco, live, live!
   Commentaires (0)   |     |      Facebook

12/04/2011

Get up, stand up (vidéo live, 1980)

12:50 Écrit par Brice Depasse dans Sur les traces de Bob Marley, Vidéos | Tags : bob, marley, wailers, get up, stand up, live, dortmund
   Commentaires (0)   |     |      Facebook